À la découverte des sports adaptés : le rugby en fauteuil roulant

Joueurs de rugby en fauteuil roulant en action

Le rugby en fauteuil roulant est un sport compétitif qui se déroule à vive allure et qui est palpitant pour les spectateurs. Ce sport est réservé aux joueurs quadriplégiques, tétraplégiques ou ayant un type de handicap affectant les 4 membres (ex. : quadruple amputé, dystrophie musculaire, ataxie…).

RESSOURCES

Fédérations

Parasports Québec
Association canadienne des sports en fauteuil roulant
International Wheelchair Rugby Federation (règlements officiels)

Matériel pédagogique

Wheelchair rugby school programs
Handisport
Bleu handisport (video)

Portraits d'athlètes

Carl Girard

DESCRIPTION

Ce sport a été inventé en 1976 à Winnipeg par des athlètes canadiens devenus quadriplégiques, qui désiraient continuer à participer à un sport d’équipe. On l'appelait « murderball » en raison de sa nature agressive. En démonstration aux jeux paralympiques de 1996 d’Atlanta, le Canada prend le 2ème rang. Le rugby en fauteuil roulant fait son entrée officielle aux jeux paralympiques de Sydney en 2000, attirant plus de 10 000 amateurs.

But du jeu 

Le but du jeu est de marquer des buts en empêchant l’adversaire de marquer.

Classification et composition des équipes

Les équipes sont constituées de 12 joueurs, 4 sur le terrain et 8 remplaçants.

Les athlètes sont évalués selon leur équilibre, la capacité fonctionnelle de la partie supérieure de leur corps, de leurs bras et de leurs mains, leur habileté à manipuler le ballon et à manœuvrer leur fauteuil. Un système de points, de 0.5 à 3.5, détermine la classification des joueurs. La note la plus élevée va au joueur dont les lésions motrices sont les moins sévères. Durant une partie, le nombre total de points des joueurs sur le terrain ne doit pas dépasser 8 points.

Terrain et équipement

Le terrain est de même dimension qu’un terrain réglementaire de basketball, soit 28 x 15 m. Une zone de 8 x 1,74 m à chacune de ses extrémités.

Un ballon de volleyball est utilisé, il est lancé, frappé, driblé ou transporté.

Les fauteuils doivent être conformes à certaines normes. Leur structure est très solide car les contacts sont violents, et il en existe 2 types. Les joueurs ayant un pointage élevé utilisent des fauteuils courts et arrondis, plus performants en attaque. Les joueurs ayant un pointage faible utilisent des fauteuils plus longs et plus efficaces en défense, disposant de pare-chocs permettant de freiner les adversaires. Les athlètes doivent être fermement attachés au fauteuil avec un système de sangles pour assurer leur sécurité.

Règlements et pointage

Une partie comporte 4 périodes de 8 minutes, une pause de 2 minutes sépare les périodes et une pause de 5 minutes a lieu à la mi-temps.

Le ballon doit être mis en jeu en moins de 10 secondes par l’équipe offensive qui dispose ensuite de 40 secondes pour marquer un but. Le joueur en possession du ballon a 10 secondes pour dribler et/ou faire une passe à un autre joueur. La ligne de mi-terrain doit être traversée en moins de 12 secondes. Les joueurs de l’équipe offensive ne peuvent rester plus de 10 secondes dans la clé où les défenseurs ne peuvent pas être plus de 3.

Les buts sont comptés lorsque les 2 roues du joueur traversent la ligne de but de l’adversaire, et qu’il est en possession du ballon.

Tout manquement aux règles entraîne un revirement donc une perte du ballon. Sont également interdits : les contacts entre joueurs, accrocher les bras de l’adversaire en tentant de lui enlever le ballon, entrer en contact avec l’adversaire dans le but de le faire tomber, quitter le terrain par la ligne de fond entre les 2 cônes lorsque l’adversaire est en possession du ballon. Ceci entraîne une pénalité, ou un but automatique si l’adversaire était en bonne position pour marquer. Une punition consiste en une expulsion du terrain pendant une minute où jusqu’à ce que l’adversaire marque un but.