S'informer et bien comprendre les besoins de l'élève : un élément clé pour l'inclusion des jeunes ayant une limitation fonctionnelle dans les activités physiques.

Un professeur et un élève ayant un baton de hockey discutent en souriant

« La communication et le partage d'information sont à la base de l'inclusion en éducation physique », déclare Claude Dugas, directeur du Département des sciences de l'activité physique à l’UQTR, lors de son entrevue à l'émission «C'est bon pour la santé! » qui a eu lieu le 30 mars dernier sur la radio canal M.

M. Dugas, co-auteur du livre « L'inclusion en éducation physique » insiste en effet sur l'importance pour l'enseignant de communiquer non seulement avec les parents, mais également avec les autres éducateurs et avec l'école. L'objectif, et aussi le défi principal, est de bien comprendre quels sont les besoins de ces jeunes. C'est sur la base de cette compréhension que l'enseignement proposé aux élèves ayant une limitation sera constructif et efficace.

Le directeur conseille à ses étudiants, futurs enseignants, de développer leur propre grille d'observation. « Apprendre à bien observer l'élève et identifier sa façon d'évoluer sont des points cruciaux », déclare-t-il en précisant que « la  capacité de l'entourage à bien reconnaître les besoins de l'enfant et à s'adapter va avoir une influence directe sur la perception qu'aura ce dernier de sa limitation».

Impliquer les élèves du régulier et initier des mises en situation et des jeux de rôle sont d'autres exemples d'outils pouvant faciliter l'inclusion mentionnés durant l'émission.

L'entrevue de M. Dugas, qui a eu lieu dans le cadre des chroniques Choisir de Gagner peut être écoutée en ligne.

Le livre « L'inclusion en éducation physique », de Claude Dugas et Mathieu Point, peut être acheté en ligne sur les Presses de l'Université du Québec.

A propos des chroniques Choisir de Gagner.

AlterGo et Canal M, la radio de Vues & Voix, se sont associé pour présenter une série de 16 chroniques, destinées à sensibiliser les parents, le grand public, ainsi que les responsables scolaires et municipaux aux enjeux de l’accessibilité universelle et des besoins des jeunes ayant une limitation fonctionnelle.

Douze chroniques sont présentées depuis le 6 octobre tous les 2 lundis dans l’émission C’est bon pour la santé!, animée par Marianne Paquette, et on retrouvera 4 autres chroniques dans l’émission Accès libre, animée par Luc Fortin.